Le Parc des Princes, Paris Saint-Germain

Ligue 1, 12e journée : Cartons du PSG et Monaco

Les leaders détonnent

Le Paris Saint-Germain, privé de Neymar, ouvrait le bal samedi en fin d’après-midi avec un déplacement en terre angevine. Et il n’aura fallu que 5 minutes aux Franciliens pour débuter leur festival offensif par l’intermédiaire de Mbappé sur une ouverture lumineuse de Dani Alves. L’international auriverde remettait ça 10 minutes plus tard, cette fois pour Draxler qui doublait la mise. Le rouleau compresseur parisien tuait ensuite tout suspense à la demi-heure de jeu lorsque Mbappé, bien plus en vue que lors de ses dernières sorties, déposait la défense adverse sur une accélération dont il a le secret, avant de talonner pour Cavani qui ne se posait pas de question et transperçait une 3e fois le pauvre Michel. L’Uruguayen signait par la même occasion son 100e but sous les couleurs parisiennes. La seconde mi-temps permettait à Emery de faire tourner son effectif, ce qui n’altérait en rien la maîtrise collective de son équipe. Pour preuve, deux nouveaux buts signés Cavani et Mbappé scellaient une nouvelle victoire nette et sans bavure du leader.

L’AS Monaco savait donc ce qui lui restait à faire pour rester dans la roue du PSG, battre Guingamp à Louis II. Et la leçon fut tout aussi spectaculaire et sévère pour les hommes de Kombouaré : 4 – 0 à la mi-temps grâce à Carrillo, Traoré, Baldé et Fabinho, 6 à la fin du match grâce aux doublés de l’Argentin et du Malien., avec notamment 3 passes décisives d’Almamy Touré. La démonstration collective est totale malgré un effectif remanié, preuve en est qu’il faudra compter jusqu’au bout sur l’ASM dans la course au titre.

Et il fallait bien ça pour conserver sa 2e place car les deux Olympiques ont également fait l’étalage de leur supériorité dans leurs matchs respectifs. Marseille a étrillé Caen 5-0 à l’Orange Vélodrome grâce à un très bon Thauvin, ce qui devrait encore augmenter son crédit aux yeux de Didier Deschamps. L’attaquant marseillais a inscrit un doublé en suivant bien des ratés de Mitroglou, également buteur en fin de match, et a offert le 1er but à Luiz Gustavo juste avant la mi-temps. Sanson a également participé à la fête dans un climat un peu tendu par l’affaire Evra.

On pensait avoir tout vu dans ce festival offensif avant le déplacement lyonnais chez son meilleur ennemi stéphanois. On connaissait l’écart de niveau et de forme entre les deux équipes mais de là à imaginer que cela se termine par une démonstration de l’OL, il fallait tout de même avoir beaucoup d’imagination. C’est exactement ce qu’il a manqué aux Verts, totalement dépassés par l’aisance technique des Lyonnais. Un homme aura été au cœur de toutes les attentions : Nabil Fekir, le capitaine des Gones. Il est au départ de la contre-attaque qui amène l’ouverture du score de Memphis, il s’en va tout seul marquer le 2e, il se fait découper par Lacroix en début de 2e mi-temps qui entraîne l’exclusion du défenseur stéphanois et il conclue le festival offensif en marquant le 5e avec une célébration à la Messi face au kop sud de Geoffroy Guichard qui provoque l’envahissement du terrain.

Quatre équipes qui l’emportent en marquant au moins 5 buts dans une même journée, on n’avait plus vu ça depuis 40 ans dans le championnat de France.

Nantes se reprend, tout comme Lille

Après le faux-pas à Dijon, le FC Nantes se reprend à domicile face au TéFéCé avec des réalisations de Thomasson et Sala. Le LOSC de Bielsa gagne le match qu’il ne fallait pas perdre face à la lanterne rouge messine avec notamment un doublé de Pépé. Une victoire qui va peut-être enfin lancer la saison des Dogues. Enfin, la 4e victoire consécutive du Stade Rennais aura été vaine pour son entraîneur Christian Gourcuff. A l’issue du match, le Président Ruello annonçait sa démission, ce qui sonnait le glas pour le coach breton, démis de ses fonctions quelques jours plus tard par la nouvelle direction et remplacé par un novice en Ligue 1 : Sabri Lamouchi.

Stand-by en tête de classement, l’écart se creuse simplement entre le 5e Nantes et le 6e Saint-Etienne. En queue de peloton, Lille se rapproche enfin des non-relégables et laisse Metz seul au fond du gouffre.

Les résultats de la 12e journée de Ligue 1

Dimanche 05 Novembre 2017
Saint-Étienne 0 – 5  Olympique Lyonnais
Olympique de Marseille 5 – 0  SM Caen
OGC Nice 1 – 0  Dijon
Samedi 04 Novembre 2017
AS Monaco 6 – 0  Guingamp
FC Nantes 2 – 1  Toulouse FC
Troyes 3 – 0  Strasbourg
FC Metz 0 – 3  Lille OSC
Montpellier 1 – 1  Amiens SC
SCO Angers 0 – 5  Paris Saint-Germain
Vendredi 03 Novembre 2017
Rennes 1 – 0  Girondins Bordeaux

La prochaine journée de Ligue 1

Trêve internationale oblige, la prochaine journée de Ligue 1 se déroulera le week-end du 18/19 novembre. La défense nantaise passera un énorme test face au PSG au Parc des Princes, Il en sera de même pour les Amiénois face à Monaco. Lyon devra se méfier de Montpellier qui a accroché tous les gros depuis le début du championnat et L’OM tentera de mettre fin à la malédiction à Bordeaux où il n’a plus gagné depuis 1977. De son côté, Lille accueillera Saint-Etienne, un duel entre deux équipes convalescentes.


Dernières infos